Faire carrière dans l’informatique !

L’informatique est aujourd’hui l’un des secteurs les plus dynamiques en termes d’employabilité. En 2014, plus de 680 000 salariés travaillaient dans le numérique, et l’on assiste avec l’explosion du Net et des nouvelles technologies à de nouveaux métiers, de quoi faire miroiter un avenir prometteur aux étudiants qui choisissent l’informatique pour leur orientation. Découvrons sans plus attendre ce que réserve ce domaine dynamique dans le monde du travail.

Un large panel d’opportunités professionnelles

Selon le cursus suivi et la spécialisation choisie, les débouchés professionnels dans le domaine de l’informatique vont être très diversifiés : ingénieur systèmes et réseaux, chef de projet, ingénieur R&D, responsable de sécurité des systèmes d’information, développeur, technicien informatique… Les opportunités de carrière sont nombreuses ! Différents cursus permettent d’accéder au projet professionnel défini en amont, qu’il s’agisse de la programmation, des réseaux, des systèmes, des bases de données ou encore de la gestion de projet.

Les développeurs et ingénieurs logiciels sont aujourd’hui très convoités. C’est également le cas pour les métiers de la sécurité informatique, des systèmes et réseaux ainsi que les profils de technico-commercial. Les recruteurs sont extrêmement diversifiés, de l’éditeur de logiciel à l’administration, en passant par la banque, l’entreprise industrielle ou encore les services numériques, les demandes sont nombreuses.

L’émergence de nouveaux métiers

Les métiers de l’informatique peuvent être répartis entre différentes familles, à savoir :

  • L’étude et le développement, c’est-à-dire la conception et la réalisation d’applications et de logiciels,
  • La production et l’exploitation, pour assurer le bon fonctionnement,
  • L’assistance technique et l’assistance aux utilisateurs,
  • Le commercial, pour la vente de matériel et prestations.

Selon une étude prospective de l’APEC, l’informatique et les télécommunications seraient les premiers recruteurs de cadre en 2017, avec plus de 50 000 postes prévus, dont plus du quart serait réservé aux jeunes diplômés. On constate le maintien de métiers dits traditionnels, mais aussi et surtout l’émergence de nouveaux métiers, liés à l’apparition des nouvelles technologies : spécialistes du Cloud (stockage et traitement des données), data scientists (recueil et analyse de masse d’informations), ingénieurs en réalité virtuelle (conception de systèmes complexes)… De quoi offrir de beaux jours aux futurs diplômés !